Cannabis Light – CBD ? Namur ne se croise pas les bras

Cet été, à Namur, plusieurs magasins vendant du cannabis light -communément appelé CBD- ont ouvert leurs portes. La situation en a interpellé plus d’un dont des parents d’élèves fréquentant les écoles namuroises.


Au vu du travail de prévention mené par les équipes de la Ville (Groupe de Prévention urbaine, les Gardiens de la Paix) sur le terrain depuis de nombreuses années et en tant qu’Echevine namuroise et plus particulièrement en charge de cette Prévention urbaine, je me suis interrogée sur la pertinence de ces commerces, et sur les moyens pour les encadrer. Sujet débattu au conseil communal de ce 6 septembre 2018.
L’image renvoyée par ces magasins, arborant des feuilles de cannabis géantes sous forme de stickers apposés sur leurs vitrines (d’ailleurs pas conforme au guide de bonnes pratiques d’aménagement urbain en pour les vitrines) met à mal le travail de prévention identifié dans le Diagnostic local de sécurité du Plan Stratégique de Prévention et de Sécurité. (Pour rappel : il s’agit d’un état des lieux, photographies de la vie locale en croisant les données policières et constats des agents ville). Selon les statistiques de terrain, les phénomènes d’assuétudes, de consommation de drogues, de cigarettes et d’alcool ont été clairement identifiés (et ce dès le début de la législature). C’est pourquoi une table ronde liée à ce phénomène réunit depuis deux ans l’ensemble des associations namuroises qui traitent de ces situations (Phénix, Sésame, l’Echange, Salamandre et Rasanam) ainsi que les écoles du secondaire et la Police. Le travail en réseau est donc bien mis en place ; la prévention est l’affaire de tous : (parents, enseignants, GPS, Gardiens de la Paix, associations…)
Dans la poursuite de cette table-ronde, une journée de sensibilisation est programmée le 10 octobre prochain à destination des professionnels du monde scolaire. Des plaquettes d’informations sont en cours de rédaction et seront distribuées dans les écoles (à destination des professionnels).
Face à l’ouverture de ces commerces, la Ville mené un travail de prévention spécifique et est particulièrement attentive. Le travail de prévention de nos équipes à l’égard des jeunes et des mineurs quant aux différentes consommations et au nouveau venu à Namur le CBD, sur le domaine public, fera l’objet d’encore plus d’attention.
 
http://www.dhnet.be/regions/namur/cannabis-light-namur-s-inquiete-5b915ba4cd70ef4bea916665
 

Cannabis Light – CBD ? Namur ne se croise pas les bras





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 14 Septembre 2018 - 04:21 Namur : recensement des kots

Vendredi 7 Septembre 2018 - 04:21 L'ecran des faisables